clipdotsicon-bubblesicon-clouds-xicon-contaminationicon-eyeicon-house-moneyicon-leavesicon-microscopeicon-magnifyCombined Shapeicon-monochrome-crayonicon-monochrome-minusicon-monochrome-plusicon-prizeicon-sheetsicon-stethoscopeicon-waves

Foire aux questions

Quels problèmes de santé ou désagréments peuvent être causés par les moisissures et l’humidité? Qu’est-ce que le radon? En quoi consiste un test de qualité d’air? Qu’est-ce qui différencie Airmax Environnement? Vous trouverez sur cette page les réponses à des questions fréquentes en rapport avec la qualité d’air intérieur.

Comment choisir une entreprise pour évaluer la qualité de l'air?
  1. Qualifications du personnel. Nos chargés de projet en qualité de l’air et hygiène industrielle sont hautement qualifié. La personne qui se déplace pour l’inspection et l’échantillonnage est la même qui interprète vos résultats.
  2. Système d’assurance qualité. Même si un échantillon est analysé par un laboratoire certifié, il faut savoir que le laboratoire se fie entièrement aux informations transmises par celui qui a fait le prélèvement. L’échantillonnage doit donc être réalisé avec autant de rigueur que les analyses.
  3. Objectivité. Nous ne vendons aucun produit, n’offrons pas de services de décontamination et n’avons aucun partenariat pouvant affecter l’interprétation et l’impartialité des résultats obtenus.
  4. Inspection minutieuse. Ne jamais faire un test d’air sans une inspection des lieux et sans mesurer les autres paramètres pouvant affecter celui qui est évalué.
  5. Expérience de la firme. Œuvrant dans le domaine depuis 1997, Airmax Environnement possède une grande expérience et procède à plus de 4 000 prélèvements par année, tous secteurs confondus (hospitalier, industriel, immobilier et résidentiel).
  6. Rapport qualité/prix. Airmax Environnement offre un des meilleurs rapports qualité/prix de l’industrie. N’hésitez pas à poser des questions afin de comprendre pourquoi un paramètre vous est proposé et bien noter le nombre d’échantillons ainsi que les types de documents fournis.
Quels sont les symptômes pouvant être reliés à la présence de contaminants dans l’air d’un environnement intérieur?
  • Les symptômes associés à une mauvaise qualité de l’air peuvent varier selon les polluants présents et la sensibilité propre à chaque individu. Parmi ceux-ci, on retrouve l’asthme, les allergies, la congestion, l’irritation des voies respiratoires, les maux de tête, la fatigue, les symptômes gastro-intestinaux, la nausée, etc.
  • Moisissure Santé, y a t’il un lien entre ces mots? Malheureusement oui. En procédant à une évaluation de la présence de moisissures dans l’air et/ou sur les surfaces du lieu occupé par la personne symptomatique, il s’agit de la meilleure façon de fournir les données au médecin afin qu’il puisse faire les liens entre les symptômes ressentis par les occupants et la qualité de l’air et de l’environnement du patient.
  • Un excellent moyen préliminaire de vérifier si des symptômes ressentis peuvent être reliés à un problème de qualité de l’air d’un bâtiment est d’observer si les symptômes s’estompent ou disparaissent lorsque la personne quitte le bâtiment quelque temps (vacances, etc.). Si les symptômes disparaissent et reviennent aussitôt de retour dans le bâtiment, cela est un bon indice qu’il peut y avoir une problématique de qualité de l’air dans le bâtiment.
  • Puisque chaque personne réagit de façon différente à une contamination de l’air, il n’est pas rare de constater qu’une seule personne présente des symptômes à l’intérieur d’un bâtiment, alors que d’autres occupants ne présentent aucun symptômes.
Quelles sont les étapes d’une étude de la qualité de l’air d’un environnement intérieur?
  1. Déterminer les besoins du client.
  2. Sélectionner les paramètres pertinents à évaluer (test moisissure, humidité de l’air et des matériaux, amiante, radon, composés chimiques, etc.).
  3. Procéder à l’inspection, à l’échantillonnage et aux lectures sur le terrain.
  4. Analyse des résultats par un laboratoire certifié (analyse air, analyse surface, analyse matériaux).
  5. Interprétation des résultats par un professionnel compétent et expérimenté en qualité de l’air intérieur et/ou en hygiène industrielle.
  6. Rédiger un rapport complet permettant d’interpréter les résultats et d’identifier les problématiques du bâtiment.
  7. Fournir les recommandations permettant de corriger une situation et effectuer un suivi afin de s’assurer de la compréhension et de la satisfaction du client.
Qu’est-ce qui peut causer la croissance des moisissures et champignons en milieu intérieur?
  • La présence d’eau ou d’humidité est un facteur essentiel pour la croissance des moisissures. L’humidité excessive peut provenir de l’air ambiant (absence d’évacuateur dans la cuisine ou salle de bain, manque de ventilation, etc) et peut se condenser sur des surfaces comme les murs extérieurs et les fenêtres. La source d’eau ou d’humidité peut également provenir d’un problème au niveau du bâtiment (dégât d’eau, infiltration d’eau provenant de l’extérieur, déficience du drain autour de la fondation ou présence de fissures, vice de construction, fuite d’eau au niveau de la plomberie, etc.).
  • En plus de l’humidité, les moisissures ont besoin de nutriments. Les moisissures ne se développent pas de la même façon sur tous les matériaux et les conditions de croissance peuvent varier d’un type de moisissure à un autre. Généralement, les matériaux de prédilection pour la croissance des moisissures sont le carton, le papier, le placoplâtre et le bois.
  • Humidité maison : pas facile de garder le contrôle, mais il s’agit d’un élément essentiel à la croissance des micro-organismes et donc il est important d’y porter attention.
  • Champignon maison : Méfiez-vous de Serpula lacrymans, le cancer du bâtiment connu aussi sous le nom de mérule pleureuse.
Quels sont les avantages de vérifier la qualité de l’air et de l’environnement intérieur en milieu de travail?
  • L’inspection visuelle a ses limites et une bonne évaluation en qualité de l’air et hygiène industrielle permet de vérifier si l’environnement intérieur est conforme aux normes et exigences applicables au milieu de travail.
  • Être proactif permet d’éviter d’éventuelles situations indésirables pour le bâtiment ou ses occupants.
  • Pour l’employeur, c’est un bon moyen de démontrer aux employés qu’il est consciencieux et veille à leur confort et à leur santé. De plus, des vérifications périodiques (par exemple tests annuels) rassurent les employés et améliore leur perception générale de la qualité de l’air au travail.
  • L’amélioration ou la correction de certaines problématiques peut accroître l’efficacité des employés et réduire les risques d’erreurs.
  • La polyvalence de l’amiante a donné lieu à son utilisation répandue dans de nombreux endroits, notamment les milieux de travail. Alors que la présence d’amiante dans des produits nouvellement installés a grandement diminué au Canada au cours des dernières décennies, de nombreuses utilisations plus anciennes sont encore dans des résidences, des immeubles et des produits. Les matériaux contenant de l’amiante pourraient présenter un danger important dans le milieu de travail et les gens qui inhalent des fibres d’amiante risquent de développer des maladies graves, souvent mortelles.
Les résultats des analyses peuvent-ils être transmis à d’autres individus sans le consentement du client, par exemple, le propriétaire, le locataire, le vendeur, l'acheteur, la CNESST?

Selon la politique de notre entreprise, nous ne sommes pas autorisés à divulguer ou transmettre les résultats d’une étude à une autre personne que le client ayant commandé l’étude. Seul celui qui commande une étude peut autoriser que les résultats soient transmis à une autre personne ou organisme. Cette politique assure la confidentialité des résultats, ce qui est crucial, notamment lors des dossiers litigieux.

À quel moment peut-on avoir besoin d’une étude de la qualité de l’air?
  • Lorsque certains occupants présentent de l’inconfort.
  • Lorsqu‘un occupant présente des symptômes ou problèmes de santé quand il se trouve dans le bâtiment et que les symptômes disparaissent ou diminuent lorsqu’il quitte cet endroit.
  • Évaluation à la suite d’une infiltration d’eau, d’un dégât d’eau ou d’un refoulement d’égout.
  • Évaluation avant et/ou après des travaux de décontamination de moisissures.
  • Avant ou après la modification d’un système de ventilation (humidification, extraction à la source, etc.).
  • Évaluation avant et/ou après des travaux d’enlèvement d’amiante.
  • Problème d’humidité dans l’air intérieur et/ou dans des matériaux.
  • Présence d’odeurs suspectes (odeur de moisissure, odeur d’humidité, odeur de terre).
  • Moisissures visibles, champignons visibles, ou matériaux pourris dans un bâtiment.
  • Lorsque des occupants sont plus sensibles (allergies, asthme, bébé, etc.)
  • Lors de l’achat ou de la vente d’un bâtiment.
  • Dossier litigieux. Connaître le véritable état de l’environnement intérieur dans un dossier pour la cour (vice caché moisissures) ou pour la Régie du logement.
  • À titre préventif (contrôle annuel, certification, pour rassurer des employés, des occupants, des travailleurs, etc.).
Est-ce normal qu’un sous-sol sente l’humidité?

Il est normal qu’un sous-sol soit plus humide que les autres étages, et c’est d’ailleurs pourquoi il est recommandé de posséder un déshumidificateur. Il n’est cependant pas normal qu’il y ait une odeur d’humidité. En été, lors de canicule, est-ce que l’air extérieur sent « l’humidité »? Non. Une odeur d’humidité est généralement plutôt une odeur de moisissure et indique que des correctifs sont à apporter afin d’obtenir un environnement intérieur sain.

Pourquoi doit-on se méfier de la moisissure?

Bien que la moisissure soit commune dans l’environnement, elle n’est pas souhaitable lorsqu’elle se développe à l’intérieur d’un bâtiment. En effet, les genres de moisissures qui prédominent dans un environnement intérieur sont souvent différents des moisissures généralement retrouvées dans l’air extérieur. En présence de sources de contamination dans un bâtiment, les concentrations de moisissures dans l’air peuvent également être beaucoup plus élevées que normalement.

Moisissure – Santé : En plus de dégrader les matériaux et objets sur lesquels elle croît, la moisissure peut affecter la santé et le confort des occupants et causer des allergies. Ses effets sur la santé varient selon les genres de moisissures présents, le niveau d’exposition et la prédisposition des occupants. Les personnes les plus à risque d’être affectées par la présence de moisissures sont les femmes enceintes, les bébés, les personnes âgées et les individus qui ont des troubles respiratoires ou un système immunitaire affaibli.

Est-ce que la présence de moisissures requiert toujours des actions?

Il faut toujours éliminer les moisissures qui se développent dans un bâtiment. Toutefois, l’emplacement des moisissures, la cause de leur croissance et l’envergure de la zone affectée sont des facteurs qui doivent être considérés pour évaluer l’ampleur des actions à prendre.

Il n’est généralement pas inquiétant que de la moisissure se forme sur le bord d’une fenêtre ou sur les joints entre les tuiles de la douche, mais il demeure préférable de nettoyer ces surfaces. Si la quantité de moisissures est faible et qu’elle ne réapparaît pas rapidement, aucune action autre que le nettoyage de la surface n’est requise. Toutefois, si de la moisissure se forme sur le bas des murs, les tuiles de plafond, des meubles ou toute autre surface qui ne devrait habituellement pas être humide, la situation devrait être considérée avec sérieux et une investigation plus complète devrait être envisagée.

Il arrive fréquemment que la structure du toit soit détériorée et noircie et que des moisissures se retrouvent sur les matériaux dans le comble (entretoit). Généralement, la dégradation/contamination de cet espace résulte d’un problème de condensation, d’une mauvaise isolation ou d’une ventilation inadéquate. Des actions correctrices sont alors à prendre pour corriger la situation.

Est-ce que les analyses d’air sont fiables?

Réalisées convenablement, les analyses d’air sont des outils efficaces pour évaluer l’exposition des occupants ou des travailleurs face à un polluant. Un test d’air peut aussi permettre de détecter des problèmes qui ne pourraient être identifiés lors d’une seule inspection visuelle.

Pour que des résultats soient fiables, toutes les étapes d’un processus d’évaluation doivent être effectuées par un professionnel expérimenté : l’identification des bons paramètres à évaluer, l’utilisation de méthodes reconnues pour l’échantillonnage et l’analyse, une bonne inspection et une évaluation méthodique de tous les facteurs pouvant affecter le paramètre étudié dans l’environnement intérieur.

L’échantillonnage, l’analyse et l’interprétation doivent êtres réalisés par un individu qui n’est pas dans une situation de possible conflit d’intérêt (vente de produits ou services connexes). De plus, il est préférable que chaque étape du processus soit régie par un système permettant de garantir sa qualité et sa validité.

Finalement, en ce qui concerne les concentrations de moisissures dans l’air, il est vrai que des variations journalières sont présentes, autant dans les concentrations intérieures qu’extérieures. C’est pourquoi l’interprétation des résultats de concentrations de moisissures dans l’air devrait toujours être effectuée par des microbiologistes agréés spécialisés en microbiologie du bâtiment, tel que ceux de notre équipe.

Est-ce qu’une fois le problème d’humidité enrayé, les moisissures ayant affecté un matériau disparaissent?

Non. Si les matériaux contaminés par les moisissures ne sont pas éliminés, il peut toujours y avoir propagation de spores de moisissure dans l’air. Bien que la majorité des spores de moisissure pourraient être non viables après un certain temps sans apport en eau ou en humidité, les spores de moisissures demeurent allergènes et potentiellement toxiques. Pour cette raison, il est recommandé de retirer ou décontaminer un matériau qui a été affecté par l’eau et qui n’a pas été asséché dans les 24 à 48 heures.

Si une surface comporte plus d’un mètre carré de moisissures visibles, il est grandement suggéré de consulter une entreprise spécialisée en expertise de la qualité de l’air et de l’environnement intérieur afin d’avoir le protocole de décontamination pour protéger les travailleurs, le bâtiment et les occupants.

Un bon nettoyage est-il suffisant pour se débarrasser de la moisissure?

Bien que dans certains cas mineurs un simple nettoyage peut être suffisant pour qu’une décontamination soit efficace, il est primordial que la cause (source d’humidité) soit corrigée et que les moisissures qui ont poussé sur les surfaces du bâtiment soient toutes éliminées. Une bonne évaluation et un protocole de décontamination adaptés permettent généralement de retrouver un environnement intérieur sain. Dans le cas d’une contamination de moyenne ou de grande envergure (­plus de 1 mètre carré de moisissures), il est préférable de confier le travail à des spécialistes en décontamination formés et expérimentés.

Certains matériaux poreux, comme par exemple des panneaux de gypse recouverts de moisissures, ne peuvent pas être nettoyés et doivent donc être retirés. D’autres matériaux se décontaminent plus difficilement. De plus, il ne suffit pas de retirer ces matériaux contaminés par les moisissures, mais également éliminer toutes les poussières et les spores de moisissures résiduelles pouvant s’être propagées sur les surfaces avoisinantes, ce qui peut être très laborieux.

Finalement, si la source d’humidité demeure présente, la moisissure réapparaîtra peu importe la qualité du nettoyage. Il y a toujours des spores de moisissure qui voyagent dans l’air et ces dernières n’attendent qu’un environnement favorable pour se développer.

Qu'est-ce qu'un vice caché et est-ce qu'une évaluation de la qualité de l'air et de l'environnement intérieur peut être utile dans un tel cas?

Pour qu’un vice soit qualifié de «caché», ce qui donne droit à un recours légal, il doit répondre à quatre conditions essentielles, suivant le Code civil du Québec. Le vice doit être non apparent, il doit être grave, au point qu’il empêche l’usage du bien ou en diminue la valeur, il doit aussi exister au moment de la vente et il doit être inconnu de l’acheteur au moment de la vente.

Avoir la visite d’un expert pour inspecter les lieux, faire des prélèvements et émettre un rapport d’expertise énonçant les faits devient très utile. La majorité des dossiers de vice caché reliés à la qualité de l’air concernent les moisissures, les champignons comme la mérule pleureuse et la culture de cannabis.

Bien qu’il ne soit pas possible de dater exactement l’arrivée de la moisissure dans le bâtiment, nos expertises permettent prouver la présence d’une contamination fongique dans l’air et/ou sur les surfaces et souvent de déterminer un historique probable. En fonction des genres de moisissures présents, de l’état de dégradation des matériaux et de l’emplacement de la contamination fongique, il nous est possible de déterminer les causes et d’identifier certaines problématiques ayant permis la croissance des moisissures.

Qu'est-ce que la mérule pleureuse?

Également connue sous le nom de « cancer de l’habitation », la mérule pleureuse est un champignon particulièrement dévastateur pour les bâtiments. Il cause de la pourriture cubique et peut affecter des matériaux situés loin de la source d’humidité.

Si un champignon pousse dans votre bâtiment, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) recommande fortement que la présence de Serpula lacrymans soit confirmée par un laboratoire. Nos professionnels sont en mesure de procéder aux prélèvements et les analyses sont effectuées dans un laboratoire qualifié à procéder à cette analyse.

Selon l’INSPQ toujours, la mérule pleureuse n’est pas considérée comme un champignon qui peut causer des maladies, des infections ou qui peut avoir des effets nuisibles sur la santé. Par contre, les conditions favorables à son développement peuvent favoriser la croissance d’autres organismes, comme les moisissures, qui peuvent causer des problèmes de santé.

La mérule pleureuse peut se développer lorsque la présence d’eau dans des matériaux comme le bois est élevée. Ce taux d’humidité peut notamment être causé par :

une présence d’eau stagnante;

une infiltration d’eau récurrente par le toit, une fenêtre ou la fondation;

un dégât d’eau non corrigé rapidement;

un vide sanitaire humide, sombre et mal ventilé.

Pourquoi aucun prix n'apparait sur notre site web?

Nos prix varient en fonction de la position géographique du bâtiment à évaluer, du genre d’échantillonnage ou d’analyse nécessaire, du nombre de prélèvements à effectuer, du type de document désiré, etc. Grace à nos succursales de Québec, Montréal et Gatineau, nous effectuons à prix concurrentiel des tests pour la qualité de l’air dans toute la province de Québec.

Nous trouvons plus avantageux de discuter des besoins avec nos clients par téléphone pour s’assurer de cibler les tests les plus pertinents. Nous sommes à l’écoute de notre clientèle et nous nous faisons un devoir de prendre le temps de comprendre chaque situation et chaque inquiétude pour vous donner la meilleure offre possible. Si nous croyons que votre situation ne requiert pas de test d’air, il nous fera plaisir de vous le signifier et, le cas échéant, vous conseiller d’autres vérifications.

Si vous manquez de temps pour nous appeler ou que vous préférez recevoir un prix par courriel, l’option de remplir une demande de soumission en ligne est alors la solution pour vous. Simple et rapide, avec les réponses que vous donnerez dans le questionnaire, nous serons en mesure de vous préparer une soumission qui vous sera envoyée par courriel dans les meilleurs délais.

Est-ce possible de nous apporter un échantillon prélevé par vous-même afin d'en faire l'analyse pour identification de moisissure?

Oui c’est possible. L’avantage d’envoyer un échantillon prélevé vous-même est d’avoir des résultats à peu de frais afin de pouvoir confirmer la présence de moisissures sur une surface. Afin de savoir comment effectuer le prélèvement, contactez notre équipe de professionnels qui prendront le temps de vous l’expliquer au téléphone et de vous envoyer une procédure écrite par courriel ainsi que les coordonnées d’envoi.

Notre laboratoire d’analyse Verdict est accrédité par le MDDELCC comme laboratoire de la qualité de l’air intérieur et se spécialise dans l’analyse des micro-organismes (bactéries, moisissures, levures, champignons) . L’ensemble du personnel du laboratoire de microbiologie est formé au niveau universitaire et tous sont membres de l’Association des microbiologistes du Québec et du Collège Canadien des Microbiologistes.

Le certificat d’analyse qui vous sera envoyé démontrera si l’échantillon que vous avez prélevé contenait effectivement de la moisissure. Il est toutefois important de savoir qu’un échantillonnage de surface ne permettra pas de connaître l’état de votre qualité d’air, sans avoir une expertise complète du bâtiment. Selon le résultat obtenu, nos spécialistes en moisissures et en contamination fongique d’Airmax Environnement pourront vous conseiller sur les étapes à suivre (visite des lieux pour échantillonnage complémentaire, protocole de décontamination, etc.).

Est-ce possible de nous apporter un échantillon prélevé par vous-même afin d'en faire l'analyse pour identification d'amiante?

Oui. Nous ferons la réception et le traitement des différents échantillons de matériaux (vermiculite, platre, tuile de plancher, calorifuge et flocage, etc.) et nous veillerons à les faire parvenir au bon laboratoire accrédité en fonction du type d’analyse nécessaire et du délai d’analyse souhaité.

Un formulaire sera mis à votre disposition et vous serez en mesure de remplir la demande d’analyse en inscrivant notamment le délai d’analyse désiré. De cette façon, vous aurez un prix avantageux et le certificat d’analyse qui vous sera envoyé démontrera si l’échantillon que vous avez prélevé contenait effectivement de l’amiante.

Afin de savoir comment effectuer le prélèvement, contactez notre équipe de professionnels qui prendront le temps de vous l’expliquer au téléphone et de vous envoyer une procédure écrite par courriel ainsi que les coordonnées d’envoi.

Ne prenez pas à la légère la présence suspectée d’amiante dans votre bâtiment, particulièrement si des travaux sont prévus. Les prélèvements de matériaux susceptibles de contenir de l’amiante (MSCA) peuvent s’avérer complexes. Nos professionnels connaissent les types de matériaux à échantillonner, les procédures de prélèvement, le nombre d’échantillons requis, etc. En cas de doute, mieux vaut faire appel à un de nos experts pour effectuer l’échantillonnage pour vous.

Une autre compagnie offre un service d'évaluation de la qualité de l'air, mais pour la moitié du prix de celui d'Airmax Environnement. Qu'est-ce qui peut expliquer la différence de prix?

Une bonne expertise de qualité de l’air nécessite une inspection complète des lieux par du personnel qualifié, un nombre d’échantillons suffisant et des analyses faites par un laboratoire accrédité. Bien que nos offres soient concurrentielles, la différence de prix peut notamment s’expliquer par le nombre de prélèvements, la qualité de l’inspection sur le terrain, le type de rapport qui sera élaboré et la qualification du personnel.

Certaines entreprises vont donc offrir un tarif inférieur, mais ne prendront pas le temps de faire l’inspection du bâtiment qui doit accompagner les tests d’air. Pire encore, ils limiteront au minimum le nombre de prélèvements, ce qui peut empêcher ou nuire à la détection de certaines problématiques.

Airmax Environnement oeuvre dans le domaine de l’évaluation de la qualité de l’air intérieur depuis plus de 20 ans. Notre équipe expérimentée est composée de chargés de projets formés en microbiologie, biologie, biochimie et hygiène industrielle. Recommandés par CAA Québec, nous n’effectuons aucun travaux de décontamination et nous ne vendons aucun produit, ce qui élimine les conflits d’intérêts.

Vous pouvez être assurés que nous prendrons tout le temps nécessaire pour faire une bonne évaluation et que nous prélèverons un nombre suffisant d’échantillons afin d’arriver à produire un rapport avec une interprétation juste et complète.

Est-ce que Airmax Environnement offre des services de formation en qualité de l'air intérieur?

Oui.

Airmax Environnement est reconnu comme organisme formateur par Emploi Québec (numéro d’agrément : 0051492). Nos formations peuvent donc être données dans le cadre de :

  • La Loi favorisant le développement et la formation de la main-d’œuvre (http://emploiquebec.net/), obligeant à investir au moins 1 % de la masse salariale en activité de formation.
  • L’attribution d’unité de formation continue (UFC) pour les ordres et les regroupements professionnels.

Nous offrons une vaste gamme de cours personnalisés en lien avec la qualité de l’air intérieur. Que ce soit pour la formation de vos gestionnaires ou de votre équipe d’entretien, nous pourrons établir vos besoin et vous offrir une formation selon vos attentes. Voici des exemples de formations :

  • Introduction aux différents paramètres de la qualité de l’air
  • Prévention de la contamination fongique lors des travaux de rénovation
  • La moisissure : mieux la connaître pour la prévenir et l’éliminer efficacement
  • Entretien du bâtiment en vue de prévenir les problèmes de qualité de l’air intérieur
  • Formation des travailleurs pour la gestion sécuritaire de l’amiante
  • Protocole de décontamination fongique efficace

Pour les professionnels en assèchement et décontamination, la plupart de nos cours sont maintenant admissibles à des crédits de formation de l’IICRC.

Qu'est-ce que le radon et à qui est-il recommandé d'effectuer un test de radon?

Le radon est un gaz radioactif qui se loge dans les poumons et qui peut causer le cancer du poumon. Il provient de l’activité naturelle de la désintégration radioactive de l’uranium, minerai présent à des concentrations variables dans le sol de l’ensemble de la planète. Après la transformation de l’uranium en radon, ce gaz présent dans le sol remonte vers la surface.

Lorsque le radon s’infiltre à l’intérieur, il a tendance à s’accumuler dans l’air du bâtiment, particulièrement à l’étage le plus bas (contact avec le sol), où la concentration de radon dans l’air sera la plus élevée.

Bien qu’il puisse y avoir une plus grande densité de bâtiments problématiques dans certains secteurs, tous les bâtiments ayant un espace fermé en contact avec le sol (ex. chambres au sous-sol) peuvent être à risque. Le radon étant incolore et inodore, seules des mesures spécifiques permettent de le détecter et de le quantifier dans l’air.

La mesure pour le radon que nous recommandons est effectuée sur une période de plus de 90 jours. Seule cette mesure « long terme », est reconnue comme étant suffisamment représentative de l’exposition moyenne annuelle d’un occupant. Le résultat obtenu permet ainsi de déterminer si des correctifs sont requis pour réduire les risques occasionnés par la présence de radon pour la santé des occupants.

Quels contaminants peuvent affecter l'air d'une usine ?

Toutes les industries doivent composer avec les contaminants découlant de certaines activités de production. Il est important que le consultant analyse votre environnement afin d’établir avec vous une stratégie d’évaluation adaptée à votre situation. Parmi les contaminants les plus fréquemment évalués dans l’air, on retrouve :

    • Les poussières : silice cristalline, poussières de bois, poussières de métaux, etc.
    • Les gaz, fumées de soudage et de coupage.
    • Les composés chimiques : le formaldéhyde, le benzène, les composés organiques volatils (COV).
    • Les micro-organismes : moisissures, levures, bactéries et endotoxines
    • Les gaz et biogaz : monoxyde de carbone, dioxyde de carbone, dioxyde d’azote, dioxyde de soufre, méthane, etc.
  • Il y a des normes applicables pour chacun de ces contaminants , notamment selon le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST).
  • L’évaluation des paramètres chimiques, physiques (bruit, champs électromagnétiques, etc.), biologiques et d’hygiène industrielle permet de comparer avec les normes ou recommandations applicables pour la santé des occupants ou des travailleurs.
  • Les résultats permettent de vérifier le respect de l’exposition des travailleurs en lien avec les valeurs du RSST. Ils permettent par exemple de déterminer si les employés doivent porter un équipement de protection spécialisé ou si les mesures de protection actuelles sont adéquates. De plus, les résultats permettent de vous donner des recommandations pour corriger des problématiques ou pour prévenir des situations indésirables.
Est-ce que vous procédez à l'évaluation de l'exposition au bruit?

Le bruit de grande intensité peut occasionner de l’inconfort et même une perte de l’acuité auditive. Une grande partie des travailleurs d’usine peuvent être exposés à des niveaux de bruit excessifs. Pour éviter les répercussions néfastes sur la santé, il est important de consulter des professionnels qui seront en mesure de :

  • Procéder à l’évaluation de l’exposition au bruit d’un ou de plusieurs travailleurs à l’aide de mesures en continu (dosimétrie).
  • Vérification des niveaux de bruit à un poste donné.
  • Cartographie complète de l’usine ou du lieu de travail afin de déterminer les zones critiques.
  • Interprétation des résultats et conseils adaptés pour vous aider à respecter les normes en vigueur et à choisir, au besoin, les équipements de protection personnelle adéquat.
  • Mise en place, au besoin, d’un programme de vérification périodique des niveaux de bruit.

Notre équipe multidisciplinaire est en mesure de vérifier tous les paramètres d’hygiène industrielle, incluant les niveaux de bruit. Une étude complète en usine ou en industrie peut intégrer de l’échantillonnage au niveau de la qualité de l’air ainsi que des mesures de bruit, afin de respecter les normes en vigueur et favoriser la santé et la sécurité des travailleurs.

Quels sont les avantages d'une évaluation préventive de la qualité de l'air intérieur dans un milieu de travail?

Plusieurs de nos clients optent pour une évaluation préventive périodique de la qualité de l’air, c’est à dire des vérifications annuelles ou bisannuelles de certains secteurs plus à risque. Nous procédons alors à une vérification des paramètres généraux de confort, (température, humidité, taux de ventilation, « courants d’air », poussières, moisissures, propreté des conduits de ventilation, etc.).

Les avantages de ne pas attendre d’avoir des plaintes avant d’agir sont multiples :

  • Un air de bonne qualité maximise la productivité des employés, limite les erreurs et diminue le taux d’absentéisme.
  • La vérification périodique de la qualité de l’air peut améliorer la perception qu’ont les employés envers leur environnement de travail et sont rassurés.
  • Une vérification périodique de la qualité de l’air intérieur permet de vérifier le respect des normes en vigueur pour le confort et la santé, et de corriger les problématiques aussitôt qu’elles se présentent.
  • Pouvoir de négociation lors de renouvellement du bail commercial.
  • Économie sur le coût de nos tests lors d’un contrat de vérifications annuelles sur 5 ans.

Contactez-nous pour la mise en place de votre plan de vérification préventive de la qualité de l’air intérieur.

Quels sont les genres de services pouvant être offerts pour la détection d'amiante dans l'air ou les matériaux?

La présence de l’amiante dans les matériaux et dans l’air est très réglementée et il est très important de faire vérifier en cas de doutes, surtout lorsque des travaux sont prévus :

  • Déterminer s’il y a présence de d’amiante dans les matériaux. Échantillonnage selon directives de la CNESST pour le nombre d’échantillons requis et élaboration de procédures pour effectuer le désamiantage.
  • Effectuer des vérifications journalières des concentrations de fibres dans l’air lors de travaux de désamiantage.
  • Vérifier que l’air des autres étages ou locaux ne sont pas affectés par des travaux de désamiantage en cours.
  • Certifier l’efficacité des travaux de désamiantage à l’aide d’un test final pour mesurer les concentrations de fibres totales dans l’air à la fin des travaux. Analyse des échantillons de fibres par compteurs reconnus par l’IRSST.

Il y a de l’amiante dans certains pavages de nos routes. Notre équipe est souvent appelée à procéder à l’analyse des fibres dans l’air lors des travaux d’enlèvement de l’enrobé bitumineux (asphalte) contenant de l’amiante. Nous connaissons les procédures à suivre pour la protection des travailleurs effectuant l’enlèvement de l’enrobé bitumineux contenant de l’amiante et pouvons mettre en place le suivi de la qualité de l’air afin de s’assurer que les fibres d’amiante ne contaminent pas l’air autour du site.