clipdotsicon-bubblesicon-clouds-xicon-contaminationicon-eyeicon-house-moneyicon-leavesicon-microscopeicon-magnifyCombined Shapeicon-monochrome-crayonicon-monochrome-minusicon-monochrome-plusicon-prizeicon-sheetsicon-stethoscopeicon-waves

Assurez à vos employés un environnement de travail conforme

Un air de bonne qualité maximise la productivité des employés, limite les erreurs et diminue le taux d’absentéisme. De plus, une vérification périodique que la qualité de l’air intérieur respecte les normes en vigueur pour le confort et la santé permet de rassurer les travailleurs.

Nos services d’analyse de l’air ambiant et de l’environnement intérieur sont adaptés à vos besoins. Notre approche scientifique fournit des résultats objectifs et complets. Lorsqu’un polluant de l’air est problématique, nos experts vous aident à en déterminer la cause et fournissent des recommandations claires et précises pour corriger la situation.

Ce que nous pouvons faire pour vous.

Vérification préventive / Environnement à risque / Employés malades
  • Mise en place pour vous d’un plan de vérification préventive de la qualité de l’air des bureaux.
  • Démystifier la mauvaise perception de la qualité de l’air de la part des employés en procédant à une inspection préventive de l’air respirable.
  • Procéder à une vérification des paramètres de confort, tel que la température, problème d’humidité, taux de ventilation ou les problèmes de « courants d’air » pour assurer le confort des occupants.
  • Vérification ponctuelle de la qualité de l’air à un poste de travail ou dans un secteur où des travailleurs présentent des symptômes (toux, gorge sèche, fatigue, etc.).
  • Programme Boma Best : vérification des paramètres de la qualité de l’air recommandés, soit les matières particulaires (PM10), humidité relative et température de l’air, composés organiques volatils (COV), monoxyde de carbone (CO) et dioxyde de carbone (CO2).
  • Vérification et tests d’air liés à des odeurs incommodantes: odeur d’humidité, « odeur de neuf », etc.
  • Inspection des lieux et prélèvements en présence de cernes, de coulisses ou de taches suspectes (condensation de moisissure, infiltration d’eau, dégât d’eau, etc.).
  • Procéder à des tests de moisissures dans l’air respirable et sur les matériaux à la suite d’une infiltration d’eau ou d’un problème d’humidité dans le bâtiment ou après des travaux d’assèchement reliés à un dégât d’eau.
Amiante dans l'air / Évaluation avant, pendant et après travaux d'enlèvement de matériau contenant de l’amiante
  • Conseils pour vous soutenir tout au long de vos travaux en lien avec l’amiante.
  • Évaluation préventive de la présence de fibres d’amiante dans l’air respirable.
  • Vérification journalière des concentrations de fibres dans l’air pendant travaux de désamiantage.
  • Vérification de conformité pour le démantèlement de la zone de désamiantage.
  • Analyses d’amiante (compte de fibres) dans l’air par un compteur reconnu par l’IRSST (méthode IRSST 243-1).
  • Certifier l’efficacité des travaux correctifs de désamiantage.
Amiante dans les matériaux
  • Élaborer/mise à jour d’un registre pour la gestion sécuritaire de l’amiante dans votre immeuble
  • Vérification pour la présence de matériaux contenant de l’amiante avant certains travaux.
  • Élaboration de procédures de désamiantage – les travaux décontamination.
  • Identifier/lister les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante (MSCA) ou les matériaux contenant de l’amiante (MCA).
  • Réaliser les prélèvements conformément à la réglementation en vigueur
  • Analyse des échantillons pour la détection d’amiante par la méthode IRSST 244 dans un laboratoire reconnu.
  • Inspection d’immeubles afin de localiser les matériaux friables (flocages) contenant de l’amiante (construction avant le 15 février 1990).
  • Inspection d’immeubles afin de localiser les matériaux isolants (calorifuges) contenant de l’amiante (construction avant le 20 mai 1999).
Expertise / Contre-expertise pour procédures judiciaires
  • La valeur scientifique et la rigueur des expertises d’Airmax Environnement sont très appréciées dans le cadre de procédures judiciaires, notamment dans le domaine immobilier. Nos méthodes sont reconnues et un système de management basé sur les critères de la norme ISO-17025 permet d’assurer la qualité de nos services à chaque étape du processus d’échantillonnage et d’analyse de l’air ambiant et de l’environnement intérieur de votre immeuble.
  • Avis d’expert sur un rapport scientifique réalisé par un compétiteur sur un bâtiment. Un second avis vous permet de sauver du temps et de prendre de bonnes décision. Nos experts vérifient si les méthodes utilisées sont reconnues et si l’interprétation des résultats des tests d’air est adéquate. Nous sommes en mesure de bien vulgariser les aspects les plus complexes et notre équipe multidisciplinaire constituée de microbiologistes agréés, biochimistes et chimistes vous permet d’avoir l’heure juste. Nous vous accompagnons dans tout le processus.
  • Nos professionnels sont bien formés, expérimentés et reconnus comme témoin experts. Nos rapports sont complets et bien détaillés afin que nos clients ayant des problématiques reliées aux moisissures ou à la qualité de l’air puissent les utiliser en cas de litige (employés syndicat, vices cachés, etc.).
Formations sur la qualité de l'air, le bâtiment, la moisissure et l'amiante

Airmax Environnement est reconnu comme organisme formateur par Emploi Québec (numéro d’agrément : 0051492). Plusieurs de nos formations sont très bien adaptées aux besoins du domaine institutionnel. Elles peuvent donc être données dans le cadre de :

  • La Loi favorisant le développement et la formation de la main-d’œuvre (http://emploiquebec.net/), obligeant à investir au moins 1 % de la masse salariale en activité de formation.
  • L’attribution d’unité de formation continue (UFC) pour les ordres et les regroupements professionnels.

Nous offrons plusieurs cours personnalisés en lien avec la qualité de l’air intérieur. Que ce soit pour la formation de votre personnel de gestion ou de votre équipe d’entretien, nous pourrons établir vos besoins et vous offrir une formation répondant à vos attentes. Voici des exemples de formations :

  • Introduction aux paramètres de la qualité de l’air intérieur
  • Prévention de la contamination fongique pendant et après des travaux de rénovation
  • La moisissure : mieux la connaître pour la prévenir et bien l’éliminer
  • Entretien de l’établissement en vue de prévenir les problèmes de qualité de l’air intérieur
  • Formation des travailleurs pour la gestion sécuritaire de l’amiante et de la contamination fongique
Santé et sécurité au travail
  • Lors de nos investigations et de nos analyses de la qualité de l’air, nous mesurons les concentrations de divers polluants dans l’air de votre immeuble (moisissures, bactéries, poussières, amiante, formaldéhyde, particules totales, composés organiques volatils, gaz, etc.) pouvant affecter la santé des employés.
  • Si des résultats révèlent la présence de contaminants pouvant affecter la qualité d’air des occupants de l’immeuble, nous donnons des recommandations pour corriger la situation le plus rapidement possible.
  • En plus de vérifier les risques pour la santé, nous cherchons également à utiliser des normes qui visent le confort des employés.
  • Dans certains cas, vérifier si les employés doivent porter un équipement de protection spécialisé ou si les mesures de protection actuelles sont adéquates.
Évaluation pour assurance qualité
  • Dans tout type de bâtiment immobilier, nous pouvons procéder à toutes sortes d’évaluation si vous avez des normes à respecter. Par exemple :
  • Vérification de paramètres physiques, chimiques et biologiques afin de déterminer s’ils répondent aux standards d’hygiène industrielle (comptes de particules, bactéries dans l’air, moisissures dans l’air, niveaux de poussières, micro-organismes sur les surfaces, etc.).
  • Déterminer avec le client les normes de qualité d’air applicables à son secteur d’activité.
  • Lorsque des analyses en laboratoire sont requies, elles sont envoyés à des laboratoires reconnus, notamment par le MDDELCC (ISO/CEI 17025:2005)
Évaluation de la propreté des systèmes de ventilation
  • Vérification de l’état de propreté des conduits (poussières, contaminants biologiques, etc.) par observation et prélèvements de surfaces. Nous pouvons établir si un nettoyage des conduits de ventilation est requis et établir un ordre de priorité du nettoyage des différents conduits et systèmes. Notre objectivité nous permet de vous donner l’heure juste.
  • Prélèvements microbiologiques par la méthode du ruban adhésif (bio-tape), de l’écouvillon (swab) ou d’un prélèvement de matériau en vrac si le conduit est isolé avec une gaine et/ou que des taches suspectes sont visibles à l’intérieur des conduits.
  • Des diffuseurs ou grilles de retour sales peuvent entraîner une perception de mauvaise qualité de l’air. Nos inspection et prélèvements vous donnent l’état réel de la qualité de l’air de vos locaux.
  • Vérification et certification après nettoyage des conduits. Échantillonnage et analyse basés sur la norme NADCA. Échantillonnage avec cassettes ou pesées de cassettes en laboratoire selon vos besoins.
Pendant la construction de l'immeuble
  • Dès la construction de votre immeuble, nous pouvons vous aider à garantir un air de qualité pour vos travailleurs.
  • Certification LEED®: Vérification des paramètres de la qualité de l’air intérieur requis pour le crédit QEI, soit : matières particulaires (PM10 et PM2.5), composés organiques volatils (COV), analyse formaldéhyde, monoxyde de carbone (CO), température et humidité de l’air.
  • Mise en place d’un plan de gestion de la qualité de l’air requis pour la certification LEED® v4.
  • Certification WELL : vérification des paramètres de la qualité de l’air pour le formaldéhyde, composés organiques volatils (COV), monoxyde de carbone (CO), matières particulaires (PM10 et PM2.5), ozone (O3) et radon.
  • Lors de dynamitage pour excavation : vérification des concentrations de monoxyde de carbone dans l’air respirable des bâtiments avoisinants, évaluation avant que les occupants réintègrent un bâtiment.
Évaluation à l’achat ou à la vente d’un bâtiment
  • Évaluer si l’air respirable et l’environnement intérieur de l’immeuble à vendre ou à acquérir présente des risques potentiels pour le confort ou la santé des futurs occupants. Informer le client sur les correctifs requis pour corriger les problématiques reliées à la qualité de l’air intérieur.
  • Bien que nous effectuons des inspections minutieuses (évaluation des taux d’humidité des matériaux afin de déceler des problèmes d’humidité excessive, thermographie, identification de particules de surface), certains vices ne sont pas décelables par une inspection visuelle. Un test d’air peut alors permettre de déceler une situation problématique ou un polluant biologique ou chimique qui affecte la qualité de l’air intérieur et qui peut nuire aux occupants.

Paramètres les plus fréquemment évalués

  • Température ambiante et taux d’humidité relative
  • Poussières (totales ou respirables)
  • Dioxyde de carbone (efficacité de la ventilation)
  • Monoxyde de carbone (stationnement)
  • Débits et vitesses de l’air
  • Niveaux d’éclairement
  • Levures, moisissures et bactéries viables
  • Spores totales (spores de moisissures, structures fongiques non viables et pollen)
  • Formaldéhyde (dégagé par mobilier et matériaux)
  • Composés organiques volatils (C.O.V.)
  • Ozone (dégagé par imprimante et photocopieur)
  • Fibres d’amiante dans l’air lors de désamiantage (conformité des zones, tests journaliers et test final)
  • Radon
  • Levures, moisissures et/ou bactéries sur des surfaces
  • Inspection visuelle du bâtiment (intérieure et extérieure) reliée à la qualité de l’air
  • Micro-organismes viables dans les matériaux
  • Taux d’humidité dans les matériaux
  • Présence de fibres d’amiante dans les matériaux (ex. : isolant de vermiculite)
  • NADCA