clipdotsicon-bubblesicon-clouds-xicon-contaminationicon-eyeicon-house-moneyicon-leavesicon-microscopeicon-magnifyCombined Shapeicon-monochrome-crayonicon-monochrome-minusicon-monochrome-plusicon-prizeicon-sheetsicon-stethoscopeicon-waves

Assurez-vous que l’exposition de vos travailleurs respecte les normes permises

Nos spécialistes en hygiène du travail accompagnent les entreprises dans l’identification de contaminants propres à leur industrie.

Nos interventions en hygiène industrielle permettent de vérifier l’exposition des travailleurs aux divers contaminants émis, de vérifier le respect des normes d’exposition et de donner des recommandations claires afin de maintenir et améliorer la santé et la sécurité des travailleurs.

Nos expertises en industrie sont effectuées selon les protocoles d’échantillonnage reconnus et les normes en vigueur. Notre personnel expérimenté investigue et échantillonne les contaminants à l’aide d’appareils précis et calibrés, puis les analyses sont effectuées dans des laboratoires reconnus et agréés, assurant la fiabilité des résultats.

Ce que nous pouvons faire pour vous.

Vérification préventive / Environnement à risque / Employés malades
  • Mise en place d’un plan de vérification préventive de la qualité de l’air intérieur dans lequel les polluants potentiels sont identifiés.
  • Démystifier la mauvaise perception de la qualité de l’air de la part des employés en procédant à une inspection préventive de la qualité de l’air de leur milieu de travail et des polluants pouvant s’y retrouver.
  • Vérification ponctuelle de la qualité de l’air à un poste de travail ou dans un secteur précis où des travailleurs rapportent ressentir des symptômes qui seraient liés (ou qui pourraient être liés) à la présence potentielle de divers contaminants chimiques ou physiques comme la poussière ou la moisissure dans l’air par exemple.
  • Vérification de la qualité de l’air intérieur reliée à des odeurs incommodantes (odeurs reliées aux procédés de production, odeur d’humidité, odeur d’oeuf pourri, etc.).
Échantillonnage des contaminants en milieu de travail

Toutes les industries doivent composer avec les contaminants découlant de certaines activités à risque. Notre vaste expérience nous permet d’établir avec vous une stratégie d’évaluation adaptée à votre situation. Parmi les contaminants les plus fréquemment évalués dans l’air, on retrouve :

    • Les poussières : silice cristallinepoussières de boispoussières de métaux, etc.
    • Les gaz et fumées de soudage / coupage.
    • Les composés chimiques : le formaldéhyde, le benzène, les composés organiques volatils (COV).
    • Les micro-organismes : moisissureslevuresbactéries et endotoxines.
    • Les gaz et biogaz : monoxyde de carbone, dioxide de carbone, dioxyde d’azote, dioxyde de souffre, méthane, etc.
  • Vérifier les normes applicables pour chacun des contaminants, notamment selon le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST) et établir une stratégie d’échantillonnage des contaminants de l’air.
  • Vérifier si les employés doivent porter un équipement de protection spécialisé ou si les mesures de protection en place sont adéquates.
  • Évaluer que les paramètres chimiques, biologiques et d’hygiène industrielle sont conformes aux normes ou recommandations applicables pour le confort ou la santé des occupants ou des travailleurs.
  • Élaborer des procédures vous permettant de corriger des problématiques ou de prévenir des situations indésirables.
Amiante dans l'air / Évaluation avant, pendant et après travaux d'enlèvement de matériau contenant de l’amiante
  • Déterminer s’il y a présence de d’amiante dans les matériaux du bâtiment et élaborer des procédures pour effectuer le désamiantage.
  • Effectuer une vérification journalière des concentrations de fibres dans l’air lors de travaux de désamiantage.
  • Certifier l’efficacité des travaux de désamiantage à l’aide d’un test final pour mesurer les concentration de fibres à la fin des travaux.
  • Analyse des échantillons de fibres dans l’air par compteurs reconnus par l’IRSST.
  • Analyse spécifique pour l’amiante dans l’air au besoin par des laboratoires accrédités.

Il y a de l’amiante dans certains pavages de nos routes. Notre équipe est souvent appelée à procéder à l’analyse des fibres dans l’air lors des travaux d’enlèvement de l’enrobé bitumineux (asphalte) contenant de l’amiante. Nous connaissons les procédures à suivre pour la protection des travailleurs effectuant l’enlèvement de l’enrobé bitumineux contenant de l’amiante et pouvons mettre en place le suivi de la qualité de l’air afin de s’assurer que les fibres d’amiante ne contaminent pas l’air autour du site.

Amiante dans les matériaux / calorifuges, flocages, plâtre, vermiculite et autres matériaux susceptible de contenir de l'amiante (MSCA)

Installations construites avant 1980? Il est important de vérifier si les matériaux contiennent de l’amiante :

  • Prélèvement et analyse de matériaux susceptibles de contenir de l’amiante (MSCA).
  • Inspection de bâtiments afin de localiser les matériaux friables (flocages) susceptibles de conternir de l’amiante (construction avant le 15 février 1990).
  • Inspection de bâtiments afin de localiser les matériaux isolants (calorifuges) susceptibles de contenir de l’amiante (construction avant le 20 mai 1999).
  • Élaboration d’un registre des matériaux contenant de l’amiante ou susceptibles d’en contenir, afin de vous guider dans vos travaux futurs.
Expertise / Contre-expertise (santé et sécurité au travail, procédures judiciaire)
  • La valeur scientifique et la rigueur des expertises d’Airmax Environnement sont très appréciées dans le cadre de procédures judiciaires ou d’expertises légales, comme les cas de litige impliquant la CNESST ou la Commission les lésions professionnelles (CLP).
  • Nos méthodes sont reconnues et un système de management basé sur les critères de la norme ISO-17025 permet d’assurer la qualité de notre expertise à chaque étape du processus d’échantillonnage et d’analyse de la qualité de l’air.
  • Vous avez reçu un rapport d’expertise sur les niveaux d’exposition à des contaminants et vous voulez un second avis? Nous pouvons procéder à l’étude minutieuse des méthodes, analyses et interprétations effectuées par des tiers afin de fournir un avis professionnel impartial.
  • Nous procédons couramment à des contre-expertises légales en matière d’évaluation de la qualité de l’air, d’hygiène industrielle et d’exposition des travailleurs à divers contaminants.
Conformité de l’air comprimé respirable : Vérifier le système, prélever et analyser l’air

L’air comprimé respirable est l’air fourni au travailleur qui doit porter un appareil de protection respiratoire (APR) à adduction d’air. Cet air est distribué via un système de purification et de compresseur d’air (haute ou basse pression) ou un système à air ambiant muni de filtres pour la poussière.

La qualité de cet air doit répondre à des critères spécifiques et être conforme à la norme CSA Z180.1-00 en vertu de l’article 48 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST).

Tout employeur doit s’assurer de la conformité de l’air. Les prélèvements doivent être réalisés par du personnel qualifié et le laboratoire doit être reconnu pour procéder aux analyses afin de vérifier la qualité de l’air et les concentrations admises pour l’azote, l’oxygène, les gaz rares et la présence d’impuretés. Ces impuretés sont le monoxyde et le dioxyde de carbone, le méthane, les hydrocarbures volatils (autres que le méthane), les hydrocarbures halogénés, les huiles, les particules de matière et condensats. Ces analyses sont exigées à tous les 6 mois notamment pour les systèmes fonctionnant avec un compresseur. Notre équipe de professionnels peut réaliser les prélèvements et vous soutenir dans l’analyse de votre système.

Évaluation des salles blanches et autres milieux propres / à risque
  • Vérification de paramètres physiques, chimiques et biologiques afin de déterminer s’ils répondent aux standards de production.
  • Évaluation et certification de salles blanches (norme ISO 14644-1, Standard USP-797), notamment en ce qui concerne les industries agroalimentaires, électroniques et pharmaceutiques.
  • Aider le client à déterminer et établir les normes applicables à son industrie et aux contaminants qui y sont associés.
  • Élaboration d’un plan d’entretien et de vérification périodique de la qualité de l’air et de la propreté microbiologique des surfaces.
  • Vérification de la qualité de l’air dans les environnement à risques (pharmaceutique, centre de recherche, fibre optique) à la suite d’un dégât d’eau ou infiltration d’eau, ainsi qu’à la suite de travaux ayant pu générer des poussières ou des micro-organismes dans l’air.
Piscine intérieure : "odeur de chlore" trichloramines et moisissures

Votre commerce a une piscine intérieure, des jeux d’eau intérieurs et des odeurs sont perceptibles? Il est important d’agir rapidement afin de s’assurer de maintenir une bonne qualité de l’air et éviter de l’inconfort ou des symptômes chez les utilisateurs et les travailleurs. L’équilibre physico-chimique de l’eau d’une piscine est fragile et un léger déséquilibre peut provoquer le dégagement des composés chimiques dans l’air.

  • La molécule nommée trichloramine est responsable de l’odeur de « chlore de piscine » perçue dans l’environnement des piscines intérieures. Airmax Environnement possède l’équipement nécessaire pour mesurer efficacement et rapidement les trichloramines dans l’air, afin de déterminer si les concentrations retrouvées dans votre bâtiment respectent les normes applicables pour le confort des occupants et des travailleurs.
  • De plus, si elle n’est pas bien contrôlée, l’humidité générée par une piscine intérieure peut permettre la croissance de moisissures en surfaces ou à l’intérieur des conduits de ventilation. Nous pouvons d’ailleurs procéder à l’évaluation des concentrations de moisissures dans l’air ainsi que sur les surfaces en cas de doute à ce sujet.
  • Notre équipe expérimentée pourra vous recommander les actions correctives pour améliorer la qualité de l’air et ainsi maintenir le confort et la santé des utilisateurs et de vos employés.
Évaluation de l'exposition des travailleurs au bruit et cartographie des lieux

Le bruit peut occasionner de l’inconfort et causer des dommages allant jusqu’à la perte de l’acuité auditive. Une grande partie des travailleurs d’usine peuvent être exposés à des niveaux de bruit excessifs et/ou sur une période prolongée. Notre équipe de professionnels est en mesure de :

  • Procéder à l’évaluation de l’exposition au bruit d’un ou de plusieurs travailleurs à l’aide de mesures en continu (dosimétrie).
  • Procéder à la vérification des niveaux de bruit à un poste donné.
  • Réaliser la cartographie complète de l’usine ou d’un milieu de travail afin de déterminer les zones critiques.
  • Effectuer l’interprétation des résultats et émettre les recommandations appropriées pour vous aider à respecter les normes en vigueur.
  • Réaliser l’élaboration d’un programme de vérification périodique des niveaux sonores.
  • Effectuer la vérification de l’efficacité des moyens de protection en place selon les niveaux sonores mesurés.
Pendant la construction du Bâtiment
  • Certification LEED®: Vérification des paramètres de la qualité de l’air requis pour le crédit QEI, soit : matières particulaires (PM10 et PM2.5), composés organiques volatils (COV), formaldéhyde, monoxyde de carbone (CO), température et humidité de l’air.
  • Mise en place d’un plan de gestion de la qualité de l’air requis pour la certification LEED® v4.
  • Certification WELL : vérification des paramètres de la qualité de l’air pour le formaldéhyde, composés organiques volatils (COV), monoxyde de carbone (CO), matières particulaires (PM10 et PM2.5), ozone (O3) et radon.
  • Certification BOMA BESt : vérification des paramètres de la qualité de l’air pour les particules respirables PM10), les températures, les taux d’humidité relative, les concentrations de composés organiques volatils totaux (COVt), les concentrations de monoxyde de carbone (CO) et les concentrations de dioxyde de carbone (CO2).
  • Lors de dynamitage : vérification des concentrations de monoxyde de carbone (CO) dans l’air des bâtiments avoisinants, évaluation avant que les occupants réintègrent un bâtiment.
  • Si des infiltrations d’eau ou dégâts d’eau surviennent pendant la construction, nous pouvons évaluer l’impact sur la qualité microbiologique de l’air (moisissures pouvant se développer sur les matériaux mouillés, spores de moisissures pouvant se propager dans l’air).
Échantillonnage de l’eau pour l’analyse de la Legionnelle : Gestion des risques des différents systèmes

La bactérie Legionnella pneumophilla est présente naturellement dans une multitude d’écosystèmes humides. Elle peut également coloniser des systèmes artificiels et industriels comme des tours de refroidissement à l’eau (TRE), des systèmes de distribution d’eau potable, des chauffe-eau, des fontaines décoratives, des nébuliseurs commerciaux, des bains à remous. Lorsqu’elle n’est pas contrôlée adéquatement, elle peut être responsable d’une infection du système respiratoire généralement inoffensive. Toutefois, si elle atteint des personnes ayant un système immunitaire affaibli, la gravité s’amplifie. Êtes-vous en mesure de remplir vos obligations en tant que propriétaire d’une installation de tours de refroidissement à l’eau auprès de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) qui exige un suivi de la concentration de la bactérie dans le circuit de la tour ?

Notre équipe de professionnels est en mesure de réaliser les prélèvements requis. L’analyse des échantillons est effectuée dans un laboratoire agréé par le CEAEQ tel qu’exigé par le Règlement sur l’entretien d’une installation de tour de refroidissement à l’eau. Nous pouvons vous apporter le soutien nécessaire.

Formations sur la qualité de l'air, le bâtiment, la moisissure et l'amiante

Airmax Environnement est reconnu comme organisme formateur par Emploi Québec (numéro d’agrément : 0051492). Nos formations peuvent donc être données dans différentes industries et sur différents sujets.

Nous offrons une vaste gamme de cours personnalisés en lien avec la qualité de l’air intérieur. Que ce soit pour la formation de vos gestionnaires ou de votre équipe d’entretien, nous pourrons établir vos besoins et vous offrir une formation adaptées à vos attentes. Voici des exemples de formations :

  • Introduction aux différents paramètres de la qualité de l’air
  • Prévention de la contamination fongique lors des travaux de rénovation
  • La moisissure : mieux la connaître pour la prévenir et l’éliminer efficacement
  • Formation des travailleurs pour la gestion sécuritaire de l’Amiante
  • Protocole de décontamination fongique efficace

Pour les professionnels en assèchement et décontamination, la plupart de nos cours sont maintenant admissibles à des crédits de formation de l’IICRC.

Paramètres les plus fréquemment évalués

  • Poussières (totales ou respirables)
  • Détection de gaz nocifs (monoxyde de carbone, sulfure d’hydrogène, méthane, benzène, etc.)
  • Composés organiques volatils (C.O.V.)
  • Les fumées de soudage
  • Gaz
  • Plomb / Mercure
  • Éléments métalliques spécifiques : Manganèse / Nickel / Cadmium
  • Formaldéhyde (dégagé par mobilier et matériaux)
  • Dioxyde de carbone (efficacité de la ventilation)
  • Comptes de particules (classes ISO)
  • Fibres d’amiante dans l’air lors de désamiantage (conformité des zones, tests journaliers et test final)
  • Levures et moisissures viables dans l’air
  • Bactéries viables dans l’air
  • Spores totales (spores de moisissures, structures fongiques non viables et pollen) dans l’air
  • Température ambiante et taux d’humidité relative
  • Radon
  • Solvants organiques (formaldéhyde, vernis, peinture, SO2, NO)
  • Peinture industrielle – isocyanates (évaluation, gestion sécuritaire et protection des travailleurs)
  • Inspection des systèmes de ventilation (NADCA)
  • Niveaux de bruit et cartographie
  • Présence de fibres d’amiante dans les matériaux (ex. : isolant de vermiculite)
  • Levures, moisissures et/ou bactéries sur des surfaces
  • Micro-organismes viables dans les matériaux
  • Taux d’humidité dans les matériaux
  • Essai de fumée (visualiser les déplacements de l’air)
  • Niveaux d’éclairement
  • Vitesses de l’air