clipdotsicon-bubblesicon-clouds-xicon-contaminationicon-eyeicon-house-moneyicon-leavesicon-microscopeicon-magnifyCombined Shapeicon-monochrome-crayonicon-monochrome-minusicon-monochrome-plusicon-prizeicon-sheetsicon-stethoscopeicon-waves

Préserver la santé de vos enfants et de votre famille

La présence de contaminants dans l’environnement intérieur n’est pas nécessairement reliée à l’âge d’un bâtiment et des problèmes affectant la qualité de l’air peuvent survenir dès la construction. Nos services d’inspection, d’analyse de l’air ambiant et de matériaux sont adaptés à tous les types d’habitation du secteur résidentiel (maison, condo, appartement, chalet, etc.).

Notre approche scientifique fournit des résultats objectifs et complets sur différents polluants pouvant affecter l’air respirable et les occupants. En présence d’une situation problématique, nos experts vous fournissent des recommandations claires et précises afin de corriger la cause et ses impacts.

Membre CAA? Nous avons des rabais pour vous!

Pourquoi faire une analyse de l’air et une inspection de votre résidence?

Problèmes de santé liés à la qualité d’air de votre résidence
  • Symptômes fréquents tels que : troubles respiratoires, congestion, fatigue, sommeil perturbé, sensation de manque d’air, irritation des yeux ou de la gorge? L’inspection visuelle ne permet pas toujours d’identifier les contaminants qui sont présents dans l’air et qui affectent votre santé.
  • Vous êtes hypersensible? Certains individus ont des réactions plus accentuées pour un ou plusieurs types de polluants chimiques ou biologiques. L’environnement intérieur et la qualité de l’air respirable ont un impact important sur le bien-être de ses individus.
  • Vos symptômes s’atténuent ou disparaissent lorsque vous êtes à l’extérieur de votre résidence? Une expertise pourrait vous aider à identifier le contaminant (moisissure, formaldéhyde, dioxyde de carbone, etc.) présent dans votre demeure.
  • Vous avez une prescription du médecin? Si votre médecin prescrit une analyse de qualité d’air ambiant et évaluation de la moisissure ou autre contaminant, vous pourriez recevoir des déductions d’impôts pour le travail que nous effectuerons dans votre résidence.
Moisissures visibles ou taches suspectes
  • En présence de moisissures visibles ou de champignons dans votre maison (bas de mur, derrière un meuble, cadre de fenêtre, salle de bain, etc.), nous pouvons établir un protocole détaillé afin d’éliminer la contamination fongique de façon sécuritaire.
  • Certains champignons (ex.: la mérule pleureuse ou Serpula lacrymans) demandent des procédures particulières pour la décontamination et c’est pourquoi leur identification en laboratoire est requise.
  • Une inspection minutieuse et l’identification des moisissures sur les différents matériaux aident à déterminer les causes de la contamination.
  • Une analyse de la qualité de l’air ou des tests de moisissures dans l’air peuvent permettre d’évaluer l’impact d’une source de contamination dans l’air respirable.
  • Il peut arriver que des taches ressemblent à de la moisissure, mais qu’il ne s’agisse que d’accumulation de poussières, de suie ou d’autre substance inerte. Une observation microscopique par un microbiologiste agréé est généralement requise pour confirmer s’il s’agit de moisissures.
  • Si vous avez des doutes, vous pouvez faire parvenir un échantillon afin que nous puissions faire une analyse microbiologique. Certaines moisissures sont indésirables et peuvent plus fréquemment affecter la qualité d’air des occupants de la m, d’autres moisissures sont fréquemment retrouvées dans l’air et sont généralement non pathogènes.
Odeur suspecte dans votre maison
  • Odeur de moisissures : souvent définie comme une odeur d’humidité, odeur de terre, odeur de sous-sol, odeur d’oeuf pourri, etc. La présence de ce type d’odeur à la maison est parfois associée à la présence de contamination fongique (moisissures). Une évaluation de la qualité de l’air ainsi qu’une bonne inspection de l’environnement intérieur peut permettre d’identifier et corriger une situation problématique afin de préserver la santé des occupants et la valeur du bâtiment.
  • Odeur chimique : gaz, formaldéhyde (odeur de neuf), fumée, odeur de cigarette, odeur d’égouts, odeur d’animaux morts, etc. Notre personnel expérimenté est à votre service pour en déterminer la source, évaluer l’impact potentiel sur les occupants de votre maison et vous indiquer comment corriger la situation.
  • Important cancérigène qui affecte près de 10% des résidences, le radon est un gaz inodore et seule une analyse de l’air intérieur peut permettre de le détecter.
Évaluation avant ou après travaux de décontamination de moisissures
  • Victime d’un sinistre? Nos experts peuvent déterminer si des travaux sont requis à la suite d’une infiltration d’eau, d’un refoulement de drain, d’un incendie, d’un bris de tuyau, d’un dégât d’eau, etc. Nous pouvons également vous rédiger une procédure de décontamination basée sur des protocoles approuvés (Protocole de New York, Lignes directrices pour l’industrie canadienne de la construction ACC82, IICRC ).
  • Besoin de garantir l’efficacité des travaux de décontamination de l’air ou des travaux d’assèchement? Une inspection minutieuse et les analyses adéquates permettent de certifier que les travaux ont été effectués adéquatement et qu’il n’y a plus de sources de moisissures qui affectent la qualité de l’air.
  • Objectivité garantie! Airmax Environnement ne vend aucun produit, n’effectue pas de travaux de décontamination et n’est affiliée à aucune entreprise pouvant affecter l’intégrité de ses expertises. Nous garantissons l’objectivité de la validité de nos résultats et de nos recommandations.
Achat ou vente d’une maison en toute tranquillité
  • Y a-t-il déjà eu des infiltrations d’eau? Des problèmes d’humidité dans votre maison? Des moisissures visibles? Des travaux de décontamination de l’air ou des matériaux? Une culture de cannabis? Une évaluation complète du bâtiment incluant des tests d’air avant l’achat ou la vente d’une maison permet d’indiquer si l’environnement intérieur présente des risques potentiels pour le confort ou la santé des futurs occupants.
  • Éviter les mauvaises surprises et les vices cachés! Certains problèmes ne sont pas décelables par une inspection visuelle! C’est pourquoi un test de la qualité de l’air est important et complémentaire à l’inspection pré-achat réalisée par un inspecteur en bâtiment. Une évaluation de l’air et de l’environnement intérieur permet parfois de déceler des contaminants biologiques ou chimiques qui sont souvent invisibles et qui ont néanmoins un impact sur la qualité de l’air intérieur et sur la valeur de la propriété.
  • Problème de radon ou présence de moisissures? Nous pouvons vous aider à trouver des solutions à toutes situations non souhaitables. Il est souvent rapide et simple de corriger un problème et il est important de le faire adéquatement pour assurer la tranquillité des acheteurs comme des vendeurs.
Vices cachés : témoin expert pour procédures judiciaires
  • La valeur scientifique et la rigueur des expertises d’Airmax Environnement sont très appréciées dans le cadre de procédures judiciaires. Nos méthodes sont reconnues et un système de management basé sur les critères de la norme ISO-17025 permet d’assurer la qualité de nos services à chaque étape des processus d’échantillonnage et d’analyse.
  • Vous croyez être victime de vices cachés? Une expertise (inspection + analyses) est souvent la première étape afin de connaître l’état réel de votre environnement intérieur et d’évaluer l’impact sur la qualité de l’air et sur les occupants. Une bonne connaissance du problème, de la cause et de l’ampleur des correctifs à effectuer est importante avant d’entamer une poursuite.
  • Besoin d’une contre-expertise ou d’un avis d’expert? Si vous avez des doutes concernant un test de qualité d’air ou un rapport d’expert en qualité d’air intérieur, nos professionnels peuvent fournir un avis sur les méthodes utilisées et sur la validité des résultats et de leur interprétation. Nous pouvons également réaliser une expertise distincte afin de vous fournir un deuxième avis sur les problématiques et des correctifs reliés à un bâtiment.
  • Nos témoins experts sont expérimentés et formés au niveau universitaire. Notre équipe multidisciplinaire permet de produire des rapports clairs et rigoureux.
Résidence où il y a eu culture de cannabis
  • Certification pour institutions bancaires ou compagnies d’assurances (inspection minutieuse et analyses microbiologiques).
  • Les activités de culture sont souvent associées à la présence d’humidité excessive et c’est pourquoi des tests de qualité de l’air (principalement pour les moisissures dans l’air ou sur les matériaux, la condensation de moisissure) sont recommandés même s’il n’y a pas de signes visibles.
  • Inspection visuelle conforme aux exigences de la SCHL et évaluation objective des moisissures à l’aide de méthodes analytiques reconnues afin de fournir des renseignement complets aux banques et compagnies d’assurance.
  • Élaboration d’un protocole pour effectuer une décontamination fongique des lieux.
  • Identification de source et problème d’humidité non reliées aux activités de culture. Les autorités demandent souvent que des maisons où il y a eu culture de cannabis soient exemptes de problèmes de moisissures. S’il y a présence de moisissures, il est donc important d’identifier la cause puisque certaines problématiques mineures peuvent être retrouvées dans plusieurs habitations où il n’y a pas eu d’activités de culture de cannabis (mauvaise isolation, fuite d’eau, infiltration d’eau, dégât d’eau, etc.).
  • Lorsqu’une décontamination d’air et de matériaux est requise, nous pouvons faire la vérification de la qualité microbiologique de l’air et des surfaces après les travaux de décontamination fongique.
Résidence isolée avec de la vermiculite ou matériaux pouvant contenir des fibres d’amiante
  • Un isolant de vermiculite ne contient pas nécessairement de l’amiante, c’est pourquoi il est nécessaire de faire prélever et analyser la vermiculite avant d’entreprendre des travaux.
  • La présence d’amiante dans un matériau ne présente pas nécessairement un danger pour les occupants de la maison si le matériau n’est pas manipulé. C’est surtout lorsque des travaux risquent de libérer des fibres d’amiante dans l’air que la situation présente un risque pour la santé des occupants.
  • ATTENTION – Un prélèvement effectué de façon inadéquate pourrait engendrer un résultat non valide (ex : faux négatif), c’est pourquoi il est préférable qu’il soit effectué par du personnel qualifié. De plus, il est important que l’échantillon soit analysé par un laboratoire dont la limite de détection respecte les normes applicables au Canada et au Québec.
  • Notre personnel est formé et qualifié pour effectuer les prélèvements de matériaux selon les règles strictes de la CNESST. Les analyses sont confiées à des laboratoires accrédités pour l’analyse d’amiante.
Mérule pleureuse - Serpula lacrymans
  • Les champignons provoquent l’altération et la pourriture du bois. Ils peuvent affecter la structure du bâtiment et engendrer des dommages et des coûts importants.
  • Également connue sous le nom de « cancer de l’habitation », la mérule pleureuse est un champignon particulièrement dévastateur pour les bâtiments. Il cause de la pourriture cubique et peut affecter des matériaux situés loin de la source d’humidité.
  • Si un champignon pousse dans votre bâtiment, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) recommande fortement que la présence de Serpula lacrymans soit confirmée par un laboratoire. Nos professionnels sont en mesure de procéder aux prélèvements et à l’envoi dans un laboratoire capable de procéder à cette identification.
  • Bien que l’identification microscopique des spores, combinée aux observations sur le terrain puissent parfois permettre d’identifier la mérule pleureuse, une identification par biologie moléculaire demeure la meilleure façon de confirmer ou d’infirmer la présence de ce champignon dans votre maison.
Radon - un tueur silencieux dans 1 maison sur 10
  • Le radon est un gaz radioactif qui se loge dans les poumons et qui peut causer le cancer du poumon. Lors d’une exposition prolongée à des concentrations supérieures à 200 Bq/m3, 1 personne sur 20 développera un cancer du poumon. Pour un fumeur, le risque est 7 fois plus élevé, soit 1 personne sur 3 qui développera un cancer.
  • Problématique malheureusement sous-estimée et méconnue, environ 10% des résidences Canadiennes ont un problème de radon.
  • Inodore et incolore, seule une évaluation dans l’air respirable de votre résidence peut permettre d’évaluer la concentration de radon.
  • Seule une mesure « long terme », c’est à dire effectuée sur une période de 3 mois ou plus est reconnue comme étant suffisamment représentative de l’exposition moyenne annuelle.
  • Nous pouvons vous fournir à peu de frais les dosimètres nécessaires à l’analyse du radon dans votre résidence. Nous pouvons également l’installer pour vous dans votre résidence. Contactez-nous pour les détails.

Paramètres les plus fréquemment évalués

  • Moisissures – spores viables (détection de sources qui affectent l’air intérieur)
  • Spores totales (spores de moisissures, condensation de moisissure, champignons, structures fongiques non viables et pollen)
  • Bactéries viables (eau stagnante, ventilation, matériaux humides)
  • Inspection visuelle du bâtiment (intérieure et extérieure) reliée à la qualité de l’air
  • Taux d’humidité dans les matériaux (détection de fuite ou infiltration d’eau)
  • Moisissures, levures et bactéries dans des matériaux
  • Radon
  • Dioxyde de carbone (efficacité de la ventilation)
  • Température ambiante et taux d’humidité relative
  • Amiante dans des matériaux (ex.: vermiculite, plâtre, etc.)
  • Fibres d’amiante dans l’air (pendant ou après travaux)
  • Monoxyde de carbone (chauffage au bois ou à l’huile)
  • Formaldéhyde (dégagé par mobilier et matériaux)
  • Composés organiques volatils (C.O.V. responsables d’odeurs)
  • Plomb
  • Divers contaminants chimiques sur demande